Consultez ici la liste des évènements ayant eu lieu au sein de notre etablissement

FOCUS SUR LE PELERINAGE DE L’UNIVERSITÉ DES LAGUNES A BONOUA
FOCUS SUR LE PELERINAGE DE L’UNIVERSITÉ DES LAGUNES A BONOUA

A l’occasion de la festivité chrétienne de l’Ascension, l’Université des Lagunes a effectué un pèlerinage ce jeudi 26 mai 2022 sur la paroisse Notre Dame de la Garde de Bonoua. C’est une vingtaine d’étudiants qui quittèrent l’université aux environs de 8h pour rejoindre Bonoua. Au programme, récitation de chapelet, chants aux louanges de la Vierge Marie et du Seigneur Jésus et la messe. Sur le trajet, les pèlerins procèdent à la récitation du chapelet et chantent des cantiques. Sur les lieux, les pèlerins ont effectué une visite du site suivie de la récitation du chapelet au pied de la statue de la Vierge. Après la messe, les pèlerins s’adonnent à des activités restauratrices et ludiques avant le retour à l’université. Ils rejoignent l’université aux environs de 17h, le cœur rempli de joie et de bon souvenir..

Lire plus
Colloque International
Colloque International

« Ce professeur me donne l’envie de faire du droit ! ». Ce sont les mots d’un curieux, qui s’est hasardé à entrer à l’amphithéâtre Portalis de l’Université des Lagunes, où s’est tenu le Colloque international des 11, 12 et 13 juillet derniers. Un colloque sur « L’HERITAGE DES PROFESSEURS CHAMPAUD ET REMICHE : UNE DOCTRINE SOCIALE DE L’ENTREPRISE EN AFRIQUE ET EN EUROPE. ». LES DEVOIRS D’UN HERITAGE. Organisé par l’INEADEC, l’AIDE et l’hôte de ces jours, l’Université des Lagunes ; ce colloque a recueilli l’héritage riche et dense des professeurs à l’honneur : Jean-Claude Champaud et Bernard Remiche. UN INVENTAIRE Riches et denses, ces échanges scientifiques ont été ponctués de souvenirs et témoignages, par ceux qui ont connu et côtoyé les deux hommes. Certains ont rappelés l’un de mots du professeur Champaud qui disait souvent « Celui qui ne connait que le droit ne connait pas le droit ». D’autres se souviennent encore du Professeur Rémiche, qui était chez lui quand il venait à l’Université des Lagunes, de son rire bon enfant qui cachait le savant. Ces deux géants ont été honoré pour leurs travaux liés aux droits et autres sujets d’intérêt social qui ont fait l’objet des communications durant ces trois jours : droits des sociétés, droits de propriété, gouvernance, RSE, la doctrine sociale de l’entreprise de l’école de Rennes. UN PARTERRE… De nombreuses personnalités se sont déplacés par ces temps pluvieux : Juristes d’entreprise, Avocats, Magistrats, enseignants, étudiants… De la Cérémonie d’ouverture à la fin des travaux, il y avait des participants de tous les horizons : France, Belgique, Cameroun... En présentiel ou connectés, la centaine de participants assidus a contribué à rehausser le niveau de ce colloque international. Riches et denses ; les débats étaient à la fois élevés et pratiques, pointus et d’actualité. Il y a eu les lancinantes questions : L’entreprise est-elle un contrat ou une institution ? Sujet ou objet de droit ? Entre autres sujets débattues, les difficultés concrètes des PME à intégrer la RSE, le réalisme des mesures légales pour la bonne gouvernance, en Afrique comme en Europe, etc. La richesse des échanges révèle la valeur de l’héritage. LES DROITS DE CET HERITAGE. LE DROIT DE SAVOURER… Outre le devoir de l’évaluer, il y a le droit de savourer cet héritage. C’est tout le sens d’un tel colloque international au cours duquel, ont pris la parole pour des communications : Dr François KOMOIN, Prof. Gérard BLANC, Prof. Alexia AUTENNE, Prof. Hugues BOUTINON-DUMAS, Le professeur, Le professeur, Le Dr François Komoin, Michel de WOLF, Dr Bakary TRAORE, Prof. Justine DIFFO TCHUNKAM, Prof. Grégoire BAKANDEJA wa MPUNGU, Prof. Henri CULOT, Jean-Baptiste AMICHIA, Me Rainer GEIGER, Patrick MOULETTE, Me Frédérique CHIFFLOT BOURGEOIS, Rémy WERNET, Thierry TENE, Joseph JEHL, Didier DANET… et bien d’autres contributeurs avec de nombreux participants. (Voir PROGRAMME - à télécharger en pdf ou en image) Des propos des intervenants, l’on perçoit l’éclectisme du professeur Bernard Rémiche (1947-2020), l’universalisme du professeur Champaud (1929-2019), l’humanisme de ces deux éminents juristes. Au-delà de leur culture juridique, c’est la culture même qu’ils nous laissent en héritage. Le droit de savoir, d’explorer tous les recoins du savoir juridique, de se projeter au-delà, vers d’autres sujets ou sciences. Et ce, non pas pour thésauriser des savoirs, mais pour contribuer à humaniser la société. C’est ce qu’ils ont fait pour l’entreprise, en laissant un héritage aussi quantitatif que qualitatif. Riche et dense. Tel est l’héritage de ces éminents juristes (pas que des professeurs), qui ont tous les deux pratiqué ce qu’ils ont enseigné, et vice-versa. Brillants théoriciens du droit, enseignants de haut vol, techniciens avertis, ils ont été aussi des observateurs attentifs de l’évolution de la science juridique, des acteurs de changement. En témoigne le LE DROIT DE CONTINUER … Outre le devoir de le conserver, il y a aussi le droit de continuer. Certes, c’est le devoir qui ordonne de conserver l’héritage de personnes irremplaçables, auxquelles on ne peut que succéder - à défaut de les remplacer. Mais cela n’exclue pas le droit de continuer sur leur lancée. C’est pourquoi l’Université des Lagunes, avec ses institutions partenaires, l’AIDE, l’INEADEC, en se réjouissant de la bonne tenue de ce colloque, entend continuer sur les pas des professeurs Champaud et Remiche, non seulement à penser le droit de l’entreprise, mais encore à le stimuler, à le faire évoluer. Et les perspectives sont immenses, en considérant un des legs de cet héritage riche et dense : L’héritage des grands juristes n’est pas que juridique..

Lire plus

Copyright 2022 Université des Lagunes